Vendredi 22 sept. - 17h

– HAÏKU-THÉ : Initiation à la cérémonie du thé et performance haïku. Sérénité et délicatesse règnent en maître chez Jean (Cocteau). La cérémonie du thé vient de commencer. Inspiré du bouddhisme zen, cet art japonais traditionnel très codifié fait appel à notre spiritualité. Un moment hors du temps qui fait du bien après une semaine chargée. « Théière noire, kimono fleuri, moment dans l’ailleurs », Isabelle maîtrise déjà l’art du haïku, - petit poème japonais -, trois vers qui résument parfaitement cette jolie parenthèse.

Samedi 23 sept. - 14h

– Calligraphie japonaise – Pas évident de manier le pinceau… Comme le dit Florence, « on se rend compte que ce n’est pas juste de l’écriture, c’est beaucoup plus que ça ». La calligraphie est un des beaux-arts les plus populaires au Japon. Elle demande délicatesse et concentration. Les mots prennent alors une toute autre dimension. La salle de la médiathèque Hélène Oudoux se tapisse petit à petit de feuilles de riz recouvertes d’un noir profond. Essais après essais le trait devient plus sûr, la ligne s’affirme. C'est maintenant l’heure du dernier coup de pinceau et chacun choisit le mot qu’il veut calligraphier comme nous le rappelle Miki Umeda-Kubo. Pour moi ce sera « amour », immortalisé à tout jamais à l’encre noire.

Samedi 30 sept. - 14h

– Création de « Daruma » en origami – Savez-vous ce qu’est un « Daruma » ? Cette figurine fabriquée en bois ou en papier mâché et à la forme immédiatement reconnaissable est censée vous permettre de réaliser vos vœux les plus chers ! Et c’est cette étrange poupée que Sodaya Hodoshima nous a proposé de réaliser en origami. Si le « Daruma » est traditionnellement rouge, sachez que sa couleur revêt une importance toute particulière : le rouge symbolise la chance, le violet la santé, le rose l’amour, l’or la richesse et la prospérité…

Mercredi 11 oct. - 14h

– Les Volcans, c’est passionnant ! La pression monte chez Jean (Cocteau)… BOOM c’est l’explosion, tel un véritable volcan en fusion, le mélange préparé par Cécilia explose devant les yeux de Thibaud, Thomas, Mathieu et Célia déjà fin connaisseurs du monde volcanique. Un peu de vinaigre, une pointe de bicarbonate de soude, un soupçon de colorant alimentaire, une goutte de liquide vaisselle et le tour est joué. Grâce à l’association « Les Petits Débrouillards », Cécilia, animatrice, nous prouve que la science n’est pas nécessairement compliquée et peut s’avérer très ludique.

Mercredi 18 oct. - 14h

– La Robotique, c’est fantastique !
Les petits Massicois s’essayent à l’électronique aujourd’hui à la médiathèque Jean Cocteau. Abder, l’animateur des « Petits Débrouillards » nous explique que « l’idée est de construire un petit quelque chose autour de la robotique, avec un peu de matériel électronique ». Grâce à un bot commandable à distance, les créations des enfants s’animent. Islem, ingénieur en herbe, me présente son robot : « je vais mettre deux supports moteur de chaque côté pour que la voiture puisse avancer ».
Des assiettes en carton, des bouchons de liège, du polyester et un peu d’imagination ; il n’en faut pas plus pour lancer des vocations et rappeler que le Japon est une terre de science.

Samedi 4 nov. - 16h

– Atelier Rétrogaming. Mario World, Super Bomber Man ou encore le tout premier Street Fighter sorti en 1987, le rétrogaming est à l’honneur cet après-midi chez Hélène (Oudoux). Les enfants découvrent tandis que les parents eux retombent en enfance, comme le papa du petit Léo, 7 ans. L’idée était de montrer aux plus petits à quoi ressemblaient les jeux vidéo avant et voir les différences avec ceux auxquels ils jouent aujourd’hui, nous explique-t-on. Des jeux Nintendo récupérés sur PC avec une manette de Xbox et un clavier, l’installation ne fut pas facile mais le pari, lui, est réussi.