Un problème de collecte des déchets, un lampadaire qui ne fonctionne pas, un nid de poule qui se creuse sur la chaussée, un véhicule épave ou ventouse… Qui contacter ? Le Service Proximité ! Un service en compagnie duquel nous avons passé notre vendredi 17 février.

8h45

Vendredi 17  février, 8 h 45, le jour s’est levé. Les agents du Service Proximité sont dans les starting-blocks ! Dring ! Dring ! Dring ! Le téléphone ne cesse de sonner. Difficile de ne pas sourire tant la scène nous fait penser au Téléfon de Nino Ferrer… à un détail près. Ici point de Gaston ! À sa place : Anne, Daniela, Fanny et Heïdi. Et quand « y a l’téléfon qui son », Anne, Daniela, Fanny et Heïdi, elles, y répondent. Mais au fait, pourquoi les appelle-t-on ? Pour des problématiques nombreuses et variées ! Des déchets abandonnés ? Des tags ? Le téléphone sonne ! Un nid-de-poule sur la voie publique ? Le téléphone sonne de nouveau ! Dire que le Service Proximité est constamment sollicité est un euphémisme. Pas étonnant lorsque l’on sait qu’il assure le lien entre les Massicois et les services. Prenez la Place Langlois et sa barrière levante automatique bloquée à mi-hauteur. Aussitôt repérée, aussitôt signalée, aussitôt traitée !

10h

Vendredi 17 février, 10 h 00, le problème Place Langlois – une urgence – est résolu. Pour ce qui est des conteneurs à ordures ménagères à remplacer allée du Béarn, la balle est désormais dans le camp du Service Déchets. À Massy, proximité rime avec réactivité.

10h30

Vendredi 17 février, 10 h 30, la douce sonnerie du téléphone laisse place au silence. L’occasion pour l’équipe du Service de Proximité de souffler ? Pas vraiment ! N’allez pas croire que nos Drôles de Dames ne font que répondre au téléphone. Les signalements arrivent par des canaux divers et variés dont le 01 60 13 30 00 n’est qu’un exemple. Si certains Massicois ont pris l’habitude de se déplacer ou d’adresser un courrier ou bien encore un courriel au service, d’autres préfèrent opter pour le signalement en ligne via le site de la ville ou l’application mobile 100 % gratuite et disponible sur tous les stores. Deux modes de signalement que le Service proximité vous conseille de privilégier. L’heure est aussi au suivi des dossiers les plus complexes comme celui concernant les nuisances provoquées par des travaux Route de Palaiseau.

13h25

Vendredi 17 février, 13 h 25, le Service Proximité reçoit un énième courriel… au contenu pour le moins agréable. « Bonjour, je vous informe que les nouveaux lampadaires ont été installés et fonctionnent depuis le 15 février 2017. C’est parfait, enfin le parking du square du Berry est éclairé !!!!!, car je ne vous cache pas que lorsque je rentre de mon sport à 22 h 30, il n’y avait aucune visibilité sur le parking et je n’étais pas rassurée. J’ai croisé d’autres locataires qui m’ont indiqué que c’était très bien ces nouveaux lampadaires. Les gens se sentent un peu plus en sécurité. Je remercie tous les acteurs de ce projet qui ont fait que ma demande a été traitée. Je suis à Massy depuis 24 ans et ne compte pas en partir et je constate que la mairie fait beaucoup de choses pour améliorer la sécurité dans la ville. » Un moment sympathique pour Heïdi.

14h30

Vendredi 17 février, 14 h 30, direction Rue de Rome pour une promenade urbaine en compagnie d’Anne. Rien à voir avec un parcours de santé. Anne en profite d’ailleurs pour transmettre des signalements à Heïdi et Daniela via Massy en Poche.

15h40

Vendredi 17 février, 15 h 40, au revoir Rue de Rome ! Bonjour Avenue du Général de Gaulle ! Au Service Proximité le téléphone sonne ! L’éclairage autour du Lac de la Blanchette est hors-service ! Voilà le Service concerné prévenu. Autre signalement ? Des potelets descellés en centre-ville ! Un coup de fil plus tard et voilà que la voirie express les a récupérés et mis en sécurité en attendant de les sceller à nouveau. Sans oublier ce problème de luminosité dû à une haie à tailler !

18h15

Vendredi 17 février, 18 h 15, la journée est loin d’être terminée. Eh oui, le service participe à la coordination des Conseil de Quartier. L’heure est également aux confidences : si la Mairie fait tout ce qu’elle peut pour améliorer le cadre de vie des Massicois et répondre à leurs nombreuses requêtes, il est évident qu’elle ne peut mener ce combat sans l’aide des citoyens. D’où l’importance de la campagne « Massy, Ma Ville propre » : l’amélioration de notre cadre de vie est après tout l’affaire de tous.