Ils sont âgés de 13 à 17 ans et ont choisi de suivre une formation, sur 4 ans, le mercredi après-midi ou le samedi matin pour apprendre les rudiments du métier et devenir un jour pompier professionnel ou volontaire. Rencontre avec les jeunes sapeurs-pompiers du Centre d’Incendie et de Secours de Massy-Igny.

8h30

Rendez-vous au Centre d’Incendie et de Secours de Massy-Igny où une section des jeunes sapeurs-pompiers (JSP) boit les paroles du caporal Cotineau – quinze années d’expérience au sein de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris – en charge de la formation théorique de ces jeunes gens qui se destinent au métier de pompier professionnel ou volontaire. Au programme : découverte du matériel d’incendie, enseignement des gestes qui sauvent… sans oublier l’inculcation des valeurs liées à l’engagement citoyen.

9h

Place au caporal Jouhannet – président de la section des jeunes sapeurs-pompiers Massy-Igny – avec lequel nous revenons sur la journée de recrutement par laquelle sont passés les 22 adolescents âgés de 13 à 17 ans qui composent cette section. Test de Luc Léger, test de Killy… Mais comptez uniquement sur ses aptitudes physiques pour intégrer les JSP est illusoire. Il faut aussi faire preuve de motivation pour atteindre ce graal. En 2017, ce sont cinq candidats – et pas plus – qui ont réussi à passer les tests de sélection.

9h30

Place aux manœuvres ! Robin, 16 ans, et trois années de JSP à son actif se remémore son arrivée au Centre d’Incendie et de Secours de Massy-Igny. Lui qui ne savait guère trop à quoi s’attendre s’est pris au jeu et attend les journées de formation avec une impatience non dissimulée. « Je suis fier de faire cette formation, c’est très valorisant », nous explique-il tout sourire. Et le caporal Cotineau d’acquiescer. « C’est avant tout une expérience de vie, c’est une activité extrascolaire qui sort un peu de l’ordinaire certes mais qui leur apprend l’esprit de groupe. » Si cette formation a permis à Thomas de rencontrer ses deux meilleurs amis, elle l’a également conforté dans son envie de devenir pompier. Aujourd’hui âgé de 17 ans et avec quatre années de formation derrière lui, notre pompier volontaire attend ses 18 ans pour pouvoir monter dans un véhicule et partir en intervention.

10h

Une lance à incendie que l’on déroule, du matériel que l’on apprend à ranger, les JSP s’activent au milieu des véhicules d’un rouge immaculé à bord desquels ils partiront peut-être un jour en intervention comme le caporal Jouhannet au même moment.

11h30

Après les manœuvres, place au sport, les pompiers se doivent de se maintenir en forme car le métier demande force et endurance, il faut pouvoir manier un matériel lourd sans oublier l’équipement et la combinaison. Mais cette séance de sport est avant tout un bon exercice et un aperçu de ce qui les attend lors de l’examen. Eh oui, la formation de Jeune Sapeur-Pompier apporte un réel plus pour préparer les concours d’entrée pour devenir pompier professionnel ou pour devenir pompier volontaire. Et cela tombe plutôt bien pour Aubry – âgé de 14 ans – et déjà convaincu de vouloir devenir pompier professionnel.