Les États-Généraux de la jeunesse se tiendront le 20 mai prochain au centre culturel Paul B. Leur objectif ? Mettre en place la future politique jeunesse de la ville via de propositions concrètes et innovantes. Et c’est sur plusieurs moments forts de la préparation de cette manifestation - dont différentes réunions de travail - que la rédaction du « M » a décidé de revenir dans votre numéro de mai.

14 mars - 18h15

« Les États-Généraux de la jeunesse ? Mais qu’est-ce que c’est ? » La question est sur les lèvres de nombre de jeunes Massicois venus participer à cette réunion de travail. Une question pertinente à laquelle Iris apporte cette réponse qu’elle relaiera sur les réseaux sociaux : « Les États-Généraux de la jeunesse c’est simplement une journée dédiée à tous les jeunes de Massy qui ont entre 11 et 25 ans. Elle aura lieu le 20 mai 2017 au centre culturel Paul B. Lors de cette journée, des débats seront organisés avec des représentants associatifs des représentants de la ville, il y aura des animations, des ateliers de partage et temps d’écoute. » Cette journée mise en place à l'initiative de la ville et portée par le service Jeunesse s’adresse à tous, collégiens, lycéens, étudiants, jeunes actifs qui souhaitent participer aux décisions qui concernent la jeunesse de Massy.

29 mars - 15h

Comment assurer la promotion des États-Généraux de la jeunesse ? Gabriella, elle, a choisi d’animer un stand en marge de la journée Jobs d’été organisée par le Point Information Jeunesse (PIJ). Hors de question qu’un seul Massicois reparte de la place Schœlcher sans en avoir entendu parler. Un évènement #ParVousPourVous.

12 avril - 14h30

Nous retrouvons Jean-François, 18 ans, l'un des nombreux jeunes que nous avons déjà croisé à maintes reprises notamment lors des ateliers de co-construction des États-Généraux de la jeunesse menés à l’automne 2016. L’occasion d’échanger sur son rôle de porte-parole de la jeunesse massicoise. Et c’est sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Facebook que notre étudiant en Droit a assuré la promotion de la journée du 20 mai. Comment s’y est-il pris ?

En répondant encore et encore à une question récurrente – « Mais à quoi ça sert ? » –, en réorientant ses contacts
vers la page Génération Massy – @GenerationMassy – et en rappelant à toutes et à tous que « les États-Généraux de la jeunesse sont une réelle chance de s’exprimer. Et ça c’est cool ! » Près de 400 Massicois l'ont saisi en remplissant le questionnaire « Jeunes » mis à leur disposition sur le site de la ville ou bien encore dans les espaces de proximité.

12 avril - 16h30

C’est au tour d’Alain de prendre la parole. Ce Massicois de 23 ans vêtu d’un sweat #GenerationMassy (hashtag  fédérateur de tous les participants aux États-Généraux de la jeunesse) est l’un des 7 porte-paroles à avoir intégré le comité de pilotage des États-Généraux de la Jeunesse. Des porte-paroles choisis en fonction de plusieurs critères. Lesquels ? L’âge, le sexe, le quartier d’origine… Pourquoi ? Pour être sûr que l’ensemble de la jeunesse massicoise soit représentée. Pour Alain être ici c’est faire en sorte que les idées de ses camarades soient entendues et que leurs propositions aboutissent lors de la journée du 20 mai. Moussa, 16 ans, et Luis, 24 ans, – deux autres membres du comité de pilotage – partagent cet avis.

18 avril - 18h

Le comité de pilotage composé entre autres du Sénateur-Maire Vincent Delahaye, de Tania Hammouche, maire adjointe en charge de la Jeunesse et de la cohésion sociale, et de nos 7 porte-paroles est au complet ! L’occasion de revenir ensemble sur les préoccupations de la jeunesse massicoise et, pour citer le Sénateur-Maire, « de s’interroger sur ce que l’on fait, sur ce que l’on pourrait faire, et sur ce que l’on devrait faire dans les années à venir ». Réponses le 20 mai !