- clic clac -

Joutes solidaires

Février, le parvis de l’Opéra accueille Massicois et Franciliens pressés de passer les portes de ce lieu de culture pour se protéger du froid mais aussi et surtout pour assister à ...

Lire la suite

la 17e édition de la battle humanitaire de danses hip-hop organisée par Humanitaria. Droit d’entrée : des denrées alimentaires non périssables destinées à aider des populations africaines touchées par la famine et dont l’association a recueilli 3 000 kilos ! Site web Humanitaria

- ligne 18 -

4 Maires en colère !

De gauche à droite : David Ros, Vice-Président à l’Innovation et à la Recherche de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, et Maire d’Orsay -  Michel Bournat, Président de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, et Maire de Gif-sur-YvetteGrégoire de Lasteyrie, Vice-Président à l’Aménagement et à l’Attractivité Territoriale de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, et Maire de PalaiseauNicolas SamsoenMaire de Massy

INTERVIEW DE NICOLAS SAMSOEN

Le gouvernement vient d'annoncer le report de la Ligne 18 du Grand Paris Express au plus tard en 2027 ! Quelle est votre réaction face à cette décision ?
Cette décision est désolante ! La Ligne 18 est essentielle pour l’avenir de Massy, et au-delà, pour celui du pays.

Lire la suite

Sur le plan économique, c’est une décision absurde puisque l’Etat va perdre d’un côté – avec tous les investissements qu’il a déjà réalisés sur le plateau de Saclay - ce qu’il va gagner de l’autre, en reportant cette ligne. Pour Massy, cette décision aura plusieurs impacts. D’abord, un impact sur le RER B. La Ligne 18 est la seule solution au problème majeur du RER B : sa surcharge ! Elle permettra via la correspondance avec la Ligne 14 à Orly, de doubler l’accès à Paris. Reporter la ligne 18, c’est faire durer les problèmes du RER B. Ensuite, pour Massy-Opéra. Rendez-vous compte ! Les habitants de Massy Opéra auront un métro en bas de chez eux pour être en trois minutes à Massy Palaiseau. Cela rendra le quartier très attractif. Mais ce report, s’il nous complique la vie, ne nous retardera pas dans notre volonté de transformation de ce quartier.

Et pour le plateau de Saclay ?
Cette décision représente pour les Massicois un ennui sérieux. Mais c’est pour le plateau de Saclay dont l’accès est déjà compliqué que cette décision est vraiment problématique…

Lire la suite

Les conditions d’accès seront rendues extrêmement difficiles. J’ai suffisamment dit qu’il n’y avait pas d’alternative à la Ligne 18, ce n’est pas pour vous dire maintenant, qu’il y a des solutions miracles.  Nous sommes aujourd’hui dans une logique de limiter des dégâts entrainés par ce report, avec des répercussions en matière de circulation pour chacun d’entre nous.

Quelles suites comptez-vous y donner ?
Il faut que le gouvernement assume. Mais il faut aussi agir.

Lire la suite

Donc nous travaillons avec l’Etat pour trouver des solutions qui corrigent les problèmes que j’ai soulevés : l’impact sur le RER B et sur Massy Opéra. Concernant le pôle des gares, il va falloir renforcer l’offre de bus depuis la gare de Massy Palaiseau vers le plateau de Saclay. Je comprends cette demande de l’Etat. Cela va nécessiter de gros travaux sur la gare routière. Mon rôle de Maire de Massy sera  de veiller à ce que cela devienne un espace agréable pour les piétons. Mais aussi, d’assurer une circulation fluide et apaisée, en bus ou en voitures, pour l’ensemble des Massicois.

M. Michel Bournat

Comment peut-on imaginer la réussite d’un cluster à rayonnement international sans une accessibilité optimale ? En repoussant l’ouverture de la Ligne 18  à l’échéance de 2027, l’État commet une quadruple faute :
- Il renie ses engagements. Après une échéance annoncée en 2020, puis reportée à 2024, nous voici à 2027.
- Il contribue à ralentir la réalisation des projets. En 2021-22, l’accessibilité au territoire sera en limite d’embolie.
- Il envoie un mauvais signal à tous les acteurs qui s’investissent pour soutenir cet enjeu.
- Il affaiblit notre image à l’international.
L’État doit maintenant proposer des mesures opérationnelles alternatives. Les habitants de nos villes subissent les carences des RER B et C et la saturation des axes routiers. Nous nous battrons pour débloquer des situations et proposer des solutions. C’est aux actes que nous apprécierons la capacité de l’État à tirer les conséquences de cette décision décevante.

M. Grégoire de Lasteyrie

« Cette annonce est une grande déception pour les dizaines de milliers de Franciliens qui vivent, travaillent ou étudient sur le plateau de Saclay mais aussi pour tous ceux qui se battent pour le projet depuis son origine. Car cette ligne est aussi essentielle pour la desserte quotidienne de nos communes que pour le rayonnement à l’international du cluster. Qu’il s’agisse de startups, de PME ou de grandes entreprises, tous les acteurs économiques locaux et nationaux que je rencontre ne disent pas autre chose. Il faut donc continuer à se battre pour trouver des solutions compensatrices transitoires et pour faire respecter la date de 2027. Au-delà des territoires de l’Essonne et des Yvelines, c’est bien l’attractivité et la compétitivité de notre pays qui sont en jeu ! »

M. David Ros

« L’annonce du report de la réalisation de la ligne 18 entre 2024 et 2027 ne génère évidemment pas un message rassurant pour toutes celles et ceux qui ont décidé de s’installer sur le Plateau de Saclay. Un projet d’une telle envergure est, de fait, générateur d’incertitudes qu’il s’agit de gérer au mieux, dans la transparence, en s’efforçant de garder le cap, et de confirmer ses ambitions avec des moyens adéquats. Si l’état des finances publiques nécessite de faire des choix, la création d’un pôle de recherche et d’innovation majeur a été définie puis confirmée, depuis de longues années maintenant et à plusieurs reprises, comme une priorité de l’Etat pour l’avenir de notre pays. Beaucoup d’acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation, de la sphère économique se sont investis en ce sens. Ce report génère des doutes et beaucoup de questions très pratiques en matière de déplacements auxquels l’Etat doit apporter des réponses opérationnelles ».

- médias -

LA MINISTRE DE LA CULTURE À MASSY

Vendredi 2 mars, Françoise Nyssen - ministre de la Culture - traverse les allées de la médiathèque Jean-Cocteau. L’occasion de rappeler que nos médiathèques, pionnières dans le domaine des ressources numériques, ne cessent d’innover.

Lire la suite

Prenez leur portail numérique que Pierre Andricq, directeur du réseau Médiathèques - s’est fait un plaisir de présenter à Madame la ministre (ci-contre). Un portail qui permet à chacun d’accéder 24h/24 et 7jours/7 à plus de 1 000 revues mais aussi à plus de 4 000 œuvres de fictions et œuvres documentaires en VOD… et cela gratuitement ! Point d’orgue de cette visite, un atelier d’éducation aux médias et de décryptage de l’info animé par deux journalistes. Coachés par Marco Nassivera, directeur de la rédaction d’ARTE, et Jean-François Ebeling, rédacteur en chef d’ARTE Journal Junior, des jeunes Massicois des centres de loisir Mermoz, Roux et Vinci ont pu aborder la question des « fake news » ou « fausses informations » - en amont de la semaine de la presse et des médias dans l’école - grâce à un documentaire que nous ne saurions trop vous recommander : https://info.arte.tv/fr/dossier-les-fake-news
Site web médiatheques de Massy

- mobilisées ! -

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES

La journée internationale de lutte pour les droits des femmes a donné lieu à de nombreuses initiatives locales. Paroles de Femmes ou bien encore l’Association Pour l’Accompagnement des Jeunes et de la Famille (APAJF) en ont profité pour organiser diverses manifestations.

Lire la suite

Du spectacle « Couette et Bonnet, les voyageurs de l’espace » joué à la médiathèque Hélène Oudoux à la projection-débat autour du film-documentaire « Bienvenue dans la vraie vie des femmes » à l’auditorium de l’Opéra, Massy a vécu au rythme de la lutte pour les droits des femmes du 8 au 15 mars. Une conférence-débat intitulée « du contrôle du corps des femmes aux mouvements de réappropriation » au centre social APMV a permis d'évoquer la survalorisation de l’apparence et des critères de beauté, le jugement de la supposée valeur de la femme en fonction de son apparence, le contrôle historique de l’état sur la sexualité des femmes, les violences gynécologiques et obstétricales…
Profitons de cette journée internationale de lutte pour les droits des femmes pour citer Simone de Beauvoir : « La femme n’est victime d’aucune mystérieuse fatalité : il ne faut pas conclure que ses ovaires la condamnent à vivre éternellement à genoux. »
Site web parolesdefemmes91.fr

- éclairage -

EN LED, LA VILLE EST PLUS BELLE

L’Association Française de l’Éclairage (AFE) est formelle, le parc français est vieillissant : 40% des luminaires en service ont plus de 25 ans ! Or plus une installation est vétuste plus elle est source de nuisances et de déperdition.

Lire la suite

Entre 30% à 40% d’énergie seraient ainsi perdue par nos vieilles lampes à sodium. Mais que faire ? « Passer à la technologie LED ». Si cette technologie a un coût - le prix d’achat d’une diode électroluminescente est plus élevé que celui d’une ampoule traditionnelle -, « elle se démarque par sa durée de vie pouvant atteindre jusqu'à 40 000 heures » comme l’explique l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME). Massy compte déjà un certain nombre de candélabres LED dans l’ensemble de ses quartiers et poursuit la rénovation de son parc matériel de 6 200 points lumineux en 2018 avec la volonté affichée de couvrir à terme toute la ville. Budget consacré ? 500 000 euros en 2018 ! Un investissement pour l’avenir dont les effets se feront sentir dès cette année avec une baisse de 30% de la consommation d’électricité de la ville.

- énergie -

LA BALADE DES GENS FRILEUX

- énergie -

LA BALADE DES GENS FRILEUX

Conseiller de manière neutre, gratuite et objective les Massicois qui ont des questions sur leur consommation d’énergie et l’isolation de leur habitation, telle est la mission de Charline Léger, conseillère info-énergie de l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat Ouest (ALEC).

Lire la suite

Une mission dont elle s’acquitte via des rendez-vous en mairie et via des balades dans nos rues durant lesquelles vous la croiserez armée d’une caméra thermique et entourée de Massicois désireux d’identifier les forces et les faiblesses de leur habitation. Ponts thermiques, tassements d’isolants ou problèmes d’étanchéité… voilà de quoi expliquer, en partie, pourquoi la moyenne de consommation des bâtiments en France est, selon l’ADEME de 240 kWh/m2 par an soit quatre fois plus que la moyenne recommandée. L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.
Site web alec-ouest-essonne.fr

- CHAMPIONNAT DE FRANCE DE BLOC -

MASSY, CAPITALE FRANÇAISE DE LA GRIMPE

Flashback ! Nous sommes en juin 2017 et le club de l’ESM Escalade devient la seule structure à avoir le bloc, la difficulté et la vitesse aux normes internationales en France.

Lire la suite

Rien d’étonnant donc à ce que Massy accueille la compétition reine de la saison. Les meilleurs athlètes du pays ont fait le déplacement pour tenter de succéder à Fanny Gibert - grande favorite du week-end - et Alban Levier. Camille Faille, Julia Chanourdie, Manon Hilly, Manuel Cornu, Mickaël Mawem, Thomas Morize, toutes et tous ont fait preuve de force, de puissance et d’explosivité musculaire sur un mur de 4,5 mètres de haut sur cinquante de large pour décrocher le titre de meilleur « bloqueur » de France. La championne en titre, Fanny Gibert, a survolé la compétition. « J’avais vraiment la hargne sur cette compétition. Je voulais la gagne. À la lecture des blocs de finale, j’ai bien senti que tous étaient à ma portée, et surtout que j’allais me faire plaisir à les grimper », comme elle l’a déclaré lors d’une interview pour la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade (FFME). La Massicoise Camille Faille (ci-contre), elle, est montée sur la troisième marche du podium. Félicitations !
Site web esm-escalade.jimdo.com

- emploi -

pédalez !

C’est à Massy, et plus précisément au Centre Omnisports Pierre de Coubertin, que s’est tenue la deuxième édition de « Parlons Vélo » sous-titrée « Feu vert sur les mobilités actives ».

Lire la suite

Aux manettes, notre Collectif Vélo et l’Agenda 21 de la ville. Si la joie de pédaler était sur toutes les lèvres, les intervenants se sont attachés en un premier temps à montrer que la petite reine peut être un vrai débouché pour l’emploi. Rendons nous à l’évidence, les métiers du cycle recrutent comme en a attesté la présence d’acteurs économiques tels La Poste ou Les Boîtes à Vélo Paris-IDF (un collectif d’entrepreneurs sévissant dans des domaines aussi variés que la livraison de colis, la plomberie ou la vente de nourriture). Le président de la Fédération française des usagers de la bicyclette Olivier Schneider et l’économiste et urbaniste Frédéric Héran ont, quant à eux, offert leur éclairage sur les mobilités actives lors d'une table ronde, ce dernier soulignant que nous traversions une période nous voyant passer du « tout-voiture à la rue partagée de tous ».
Site web velomassy.blogspot.fr

Km/h

C’est la vitesse moyenne d’un cycliste en ville ce qui le rend plus rapide qu’un automobiliste.

%

Les études épidémiologiques ont montré que 36 minutes de vélo par jour suffisent à diminuer d’environ 30% le risque de contracter une maladie cardio-vasculaire.

%

Émission de carbone.

- pratique -

LA COLLECTE DES DÉCHETS évolue !

Avec prochainement dans vos boîtes aux lettres : le nouveau calendrier de collecte des déchets 2018.

Vos interlocuteurs

Le Service Déchets de la Communauté d’Agglomération Paris Saclay reste localisé à Massy :
Centre Technique Municipal
43 rue de la Division Leclerc
01 60 13 74 09
conseil.tri@mairie-massy.fr

La Direction Proximité continuera à relayer et suivre vos demandes :
01 60 13 30 00 (serveur vocal-touche 2)

Signalement en ligne :
www.ville-massy.fr