À Massy, l’éducation est une priorité absolue et représente le premier poste de dépense communale. Notre objectif : accueillir dans les meilleures conditions possibles les élèves de maternelle et d’élémentaire. Des élèves de plus en plus nombreux qui franchiront cette année les grilles de l’une des vingt-neuf écoles que compte Massy.

Lire la suite

Eh oui, vingt-neuf écoles ! Il vous faudra désormais compter avec deux nouvelles venues dans le paysage massicois – la maternelle Gambetta (3 classes) en centre-ville et la maternelle des Petits-Champs Ronds (10 classes) sur Atlantis – en attendant la livraison du groupe scolaire Rosa Parks en 2018. A noter que les mois d’été ont permis de faire de nombreux travaux dans l’ensemble des écoles de la ville. Pour citer Nicolas Samsoen – premier maire-adjoint délégué à l’Education – « la politique municipale en matière d’éducation consiste à mettre tout en œuvre pour permettre aux enseignants de préparer aux mieux l’avenir de nos enfants ». Celles et ceux qui se poseraient encore des questions sur comment préparer au mieux le Jour J, sur les temps périscolaires ou sur la restauration municipale, trouveront dans ce dossier conseils et explications pour bien réussir la rentrée… et l’année scolaire dans son ensemble. Bonne lecture !

votre enfant entre en maternelle

L’heure de la séparation a sonné ! Et vous vous demandez comment aborder aux mieux ce tournant dans la vie de votre enfant ? Voici quelques informations et conseils glanés auprès d’une directrice d’école pour que tout se passe bien !

1.

La veille, parlez-lui de la maternelle de manière positive mais réaliste. Rien ne sert en effet de dresser un tableau trop idyllique de l’école maternelle au risque de le décevoir. « Je pense qu’il vaut mieux en dire peu. S’il y a des moments merveilleux ou extraordinaires, il y a aussi des moments où l’on peut être triste ou trouver le temps long. Et c’est tout à fait normal ».

2.

Accompagnez-le le Jour J pour qu'un passage de témoin se fasse avec la maîtresse. Et n’oubliez pas de lui dire que vous reviendrez le chercher. « Je pense que c’est important qu’il entende cela, qu’il ne se sente pas abandonné ».

3.

Ne prolongez pas les adieux. Il faut être capable de dire au revoir et de quitter la salle de classe la tête haute. Ne restez pas à attendre que votre petit vous fasse un dernier coucou. Vous risqueriez alors de le voir fondre en larmes dans l’espoir que vous reveniez le chercher… Et il n’y a rien de plus contagieux que les larmes. Il faut accepter une séparation douce mais franche. Quand on dit au revoir, on s’en va !

4.

N’exigez pas de lui qu’il vous raconte sa journée. On ne peut pas exiger de son enfant qu’il raconte sa première journée de maternelle. Pourquoi ? Parce qu’il y en a qui ne savent pas faire, d’autres qui n’aiment pas… Certains enfants ont leur jardin secret alors contentez-vous de lui faire un gros bisou et de le féliciter.

votre enfant entre en élémentaire

Place au CP où votre enfant va apprendre à lire, écrire, compter… Bref, à acquérir les fondamentaux nécessaires à la poursuite de sa scolarité. Alors comment l’accompagner au mieux dans cette aventure ? Voici les conseils d’une directrice d’école.

1.

Aidez votre enfant à bien maîtriser l’oral. Plus la langue écrite et la langue parlée se rapprochent et plus l’enfant va passer de l’une à l’autre avec facilité.

2.

Restez serein. La lecture est une aventure qui prend du temps et il est important de laisser votre enfant avancer à son rythme. Non, tous les élèves de CP ne savent pas lire le même jour. Il faut donc rassurer et encourager votre enfant. Votre enfant sait déjà lire en entrant au CP ? Ne vous inquiétez pas ! Il ne va pas s’ennuyer pour autant. Il y a tellement de choses que l’on apprend au CP comme rester assis, lever le doigt, avoir un peu d’autonomie…

3.

Faites confiance à l’enseignant. Dire que les parents et les enfants ont besoin de l’école est une évidence. Mais l’école a également besoin des parents. L’on a besoin de travailler dans la même direction, avec les mêmes valeurs.

4.

Dialoguez avec votre enfant. N’oubliez pas, la journée finie, de lui poser cette petite question : « qu’as-tu fait aujourd’hui ? ». Qu’importe si l’enfant a du mal à verbaliser. Le tout c’est de parler et puis cette question revient à s’intéresser à l’école, à lui donner de l’importance.

5.

Lisez avec votre enfant. Ce n’est pas parce que votre enfant commence à lire tout seul qu’il faut le priver de ce moment de complicité. C’est très important ! Et respectez son choix de lecture ! L’important c’est qu’il ait envie de lire ! Il ne faut pas lui dire « ne prends pas ce livre, c’est un livre de bébé », « tu es trop grand ». Non il faut respecter son choix…

L’heure de la rentrée a sonné et une visite chez votre médecin-généraliste s’impose pour attaquer l’année scolaire dans les meilleures dispositions. C’est l’occasion de vérifier que les vaccins de votre enfant sont à jour, qu’ils soient obligatoires ou recommandés, de faire le point sur ses courbes de taille et de poids, de vérifier sa stature pour détecter un éventuel début de scoliose, ou encore de tester sa vue et son audition garantes d’un bon apprentissage.

Lire la suite

C’est également l’occasion de poser à votre médecin des questions concernant le sommeil et le régime alimentaire de votre petit écolier. Les besoins en sommeil de votre enfant évoluent avec l’âge – c’est la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil de l’Université de Lyon 1 qui le dit –, il est donc important de les respecter. Votre enfant a entre 2 et 6 ans ? Il a besoin de 10h à 13h de sommeil. Votre enfant a entre 7 et 12 ans, c’est un minimum de 10h de sommeil dont il aura besoin. Couchez-le trop tard et il sera fatigué le lendemain. Couchez-le trop tôt et c’est lui qui vous réveillera. Un conseil ? Bannissez les écrans (télévision, jeux vidéo, tablette…) : « si l’on fait de l’écran une demi-heure avant de se coucher, on n’a aucune chance de s’endormir rapidement ! » Quid du petit-déjeuner ? L’adage populaire dit : « un petit-déjeuner de roi, un déjeuner de prince et un dîner sommaire ». N’ayez pas la main trop lourde à l’heure du souper ! « Si votre enfant se plaint de ne pas avoir faim, il faut l’écouter ». Et le matin ? « Il ne faut surtout pas sauter le petit-déjeuner car il en résulte des troubles de l’attention ». Difficile de se concentrer lorsque vous avez faim !

vous prendrez bien un livre ?

Oui la littérature jeunesse est inépuisable ! Oui il est difficile de faire son choix ! C’est la raison pour laquelle nous avons demandé à nos bibliothécaires scolaires de nous livrer leurs coups de cœur ! Résultat : une liste d’ouvrages indispensables pour toute l’année. Bonne lecture !

bibliothécaires scolaires

bibliothèques / centre de documentation

documents

heures d’interventions / an

POUCE !

(Auteure : Alice Brière-Haquet / Illustratrice : Amélie Graux) Cet album raconte l’histoire d’un pouce. Un pouce qui « a un peu peur des gens, alors la plupart du temps, il reste au chaud… » Un livre pour apprendre à grandir ! (Album à partir de 3 ans / Flammarion jeunesse, Père Castor – 2013).

LE TRAIN DES SOURIS

(Auteur : Haruo Yamashita / Illustrateur : Kazuo Iwamura) Pour décider ses sept petits à aller à l'école, Maman Souris a une idée formidable : Maman Souris invente une voie ferrée qui passe sous un tunnel. Tous les matins, elle se met sur les rails et fait la locomotive. Ses sept enfants et tous les amis s'accrochent à elle, comme des wagons. (Album à partir de 3 ans / École des Loisirs – 1999).

À L’ÉCOLE, IL Y A DES RÈGLES

(Auteure : Laurence Salaun / Illustrateur : Gilles Rapaport) Je dis « bonjour » à la maîtresse le matin quand je la vois une fois. Je ne redis pas bonjour à la maîtresse quand je reviens de la récré, de la cantine, des toilettes, du sport… Un album plein d’humour à lire absolument le jour de la rentrée des classes ! (Album à partir de 5/6 ans – / Seuil Jeunesse 2015).

ET SI JE N’ALLAIS PLUS à L’ÉCOLE ?

(Auteure : Brigitte Labbé / Illustrateur : Eric Gasté) Papa est fatigué par son travail, il aimerait pouvoir tout arrêter. Filou saute sur l’occasion : lui aussi ne veut plus aller à l’école. (Documentaire à partir de 6 ans / Milan – 2008).

Des fournitures offertes

Saviez-vous que l’association Familles de France estime à 165 euros par enfant le coût d’une rentrée en CP ? À Massy, la municipalité offre aux élèves des classes élémentaires les fournitures indispensables du cartable /sac-à-dos. Du tube de colle à l’équerre en passant par les cahiers, votre enfant aura de quoi commencer l’année de manière sereine grâce à un pack adapté à son niveau (CP, CE1, CE2, CM).

Les clubs coup de pouce

Votre enfant âgé de 6 à 7 ans a été repéré par son enseignant comme ayant des fragilités dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture ? Les clubs Coup de Pouce sont là pour l’aider ! Ces clubs ont lieu de novembre à juin, 4 soirs par semaine après la classe, et durent 1h30. L’occasion de mettre en place des activités ludiques (jeux autour des lettres, des mots…) pour permettre à votre enfant de poursuivre son apprentissage et de réussir sa scolarité.

Le numérique à l'honneur

À Massy, l’on est résolument moderne ! 20 Tableaux Numériques Interactifs ou TNI ont été installés en 2016/2017 pour atteindre un taux d’équipement minimum de 80% pour chaque école. Pour le ministère de l’Education nationale « Le TNI permet avant tout une souplesse dans la présentation des éléments proposés aux élèves pendant le cours. Il s'agit en effet d'un support pour le multimédia (texte, image, son) permettant l'affichage de documents numériques, la modification de ces documents ou, par exemple, l'enregistrement d'une séance de cours.» Sachez également que toutes les écoles élémentaires sont désormais équipées d'une classe mobile constituée de 30 tablettes.

1 826 élèves ont profité des ateliers du vendredi en 2016 – soit 35 % des enfants scolarisés en maternelle et 30 % des enfants scolarisés en élémentaire (10 % en étude et 20 % en ateliers) – 1 animateur ou 1 intervenant prend en charge 14 enfants par atelier.

Comme les précédentes années scolaires, l’emploi du temps des maternelles et des élémentaires est réparti sur 4,5 jours et s’articule entre temps scolaire et temps périscolaire afin d’aider les familles à concilier vie professionnelle, vie familiale et vie scolaire.

« périscolaire » ou
« extrascolaire » ?

Selon un décret publié au Journal officiel du 5 novembre 2014, les accueils de loisirs périscolaires sont ceux qui ont lieu lorsqu’il y a école dans la journée. Les accueils de loisirs extrascolaires, eux, sont ceux qui se déroulent pendant les temps où les enfants n’ont pas école.

accueil de loisirs ou
temps d’apprentissage ?

Non, le temps périscolaire n’est pas un temps de garderie mais un temps de loisirs éducatif pour les enfants ! À Massy, les enfants sont pris en charge par des animateurs professionnels. Pourquoi ? Pour accompagner les enfants dans leur apprentissage de l’autonomie et de la citoyenneté, pour transmettre des savoir-être et des savoir-faire à nos enfants en fonction des temps. Pour citer Beatriz Beloqui, maire-adjointe au périscolaire : « où que votre enfant soit accueilli, notre souci est son bien-être et la poursuite du travail fait dans l’école. Le temps périscolaire est aussi un temps éducatif assujetti à des normes et des valeurs ».

À chaque temps sa fonction

Le matin avant l’école / le soir après l’école sont des temps de transition qui permettent la prise en charge des enfants avant et après l’école et servent à faire le lien entre les parents et l’école.

Quid de la pause méridienne ? Non, le temps du midi ne se limite pas au repas ! Pour les enfants de petite section de maternelle, direction la sieste tandis que des animateurs proposent des activités aux plus grands. Et en élémentaire ? Si les enfants peuvent se détendre et jouer librement, la ville propose des ateliers avec trois champs d’action que sont le sport, l’art et les langues.

Le temps du mercredi, lui, est un temps un peu particulier puisqu’il s’agit d’un temps d’accueil de loisirs où des ateliers d’initiation et de découverte sont proposés autour de trois thématiques (l’Art sous toutes ses formes / la nature : faune et flore / le voyage, le monde, le temps et l’imaginaire).

Les ateliers du vendredi, eux, proposent des temps d’initiation et de découverte à travers des ateliers linguistiques, des ateliers culturels, techniques ou artisanaux et des ateliers sportifs.

En route vers l’autonomie

Votre enfant entre en maternelle ? Vous vous posez des questions sur ce que les temps périscolaires peuvent lui apporter ? C’est la question que nous avons posée à une responsable de centre de loisirs.

« Cela permet aux enfants d’être en société et d’en apprendre les règles, de sortir du cadre de la famille et ainsi de s’ouvrir aux autres. Ils apprennent à partager et améliorent leur motricité, leur langage, leur communication avec l’extérieur.

Lire la suite

Avec les animateurs, nous travaillons également beaucoup l’autonomie pour que les enfants apprennent à se débrouiller seuls. Par exemple, en fin d’année, les petites sections savent couper leur viande, s’habiller et se repérer seuls. Chez les grands, ils finissent l’année en étant très autonomes. »

Focus sur les ateliers du vendredi

C’est le vendredi de 15h à 16h30 que des ateliers de découverte de plusieurs disciplines encadrés par des animateurs et/ou des intervenants extérieurs sont proposés aux jeunes Massicois comme à l’accueil de loisirs Léonard de Vinci. La rédaction du « M » est allée à leur rencontre.

L’école élémentaire Léonard de Vinci est en effervescence ce vendredi après-midi. Les différents ateliers ont commencé, une dizaine est proposée aux enfants de 6 à 11 ans. « Avec la ville, nous essayons de varier les loisirs : du sport, des activités plus relaxantes ou plus artistiques » nous explique Julien, le directeur du centre de loisirs.

Lire la suite

Les enfants ont l’embarras du choix : théâtre, foot, langues, double-dutch ou encore cuisine. Nous retrouvons ainsi Théo à l’atelier sculpture, en train de peindre une assiette en argile qu’il a créé de ses propres mains. Iris, l’animatrice nous interpelle : « Ce qui est intéressant avec l’argile qui est un matériau très souple et facile à travailler, c’est que je peux leur donner cette notion de volume qu’ils ont complètement perdue à force d’être le nez sur leurs écrans ». Des ateliers qui permettent aux enfants de pratiquer une activité qui leur faire découvrir de nouvelles disciplines.

Entre 4 400 et 4 700 repas/jour, 65 % des enfants scolarisés sur la ville mangent à la cantine, + 70 agents pour 15 restaurants scolaires.

Saviez-vous que la cuisine des « 4 Fourchettes » http://cuisine-les4fourchettes.fr gérée par le SIRMC (Syndicat Intercommunal de Restauration Massy Chilly-Mazarin Epinay-sur-Orge) prépare plus de 6 000 repas par jour – soit plus d’un million par an !

Des menus équilibrés et variés

Ces derniers sont élaborés par une diététicienne qui se base, entre autres, « sur l’arrêté du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire » ainsi que sur « les recommandations du GEMRCN ou Groupe d’Études des Marchés Restauration Collective et Nutrition ». Vous voulez en savoir plus ?

Lire la suite

L’arrêté du 30 septembre 2011 vise « à limiter la teneur en matières grasses, à limiter les produits sucrés, à garantir les apports en fibres et vitamines ainsi qu'à garantir les apports en calcium et en fer ». Hors de question de ne pas répondre à ces objectifs nutritionnels. Et la variété des menus, nous direz-vous ? Votre enfant se plaint de ne pas avoir assez de frites et de voir passer un peu trop souvent des haricots verts ? Si l’on tient compte de l’avis des enfants – leur taux de satisfaction est d’ailleurs de 91,6 % sur la période allant de janvier à août – sachez que les aliments doivent respecter des fréquences de service au cours de 20 repas successifs (5 semaines sur 4 jours de repas)… Les menus proposés et élaborés trois à quatre mois avant la date de production sont soumis à une commission communale à laquelle participent les professionnels de la restauration et de la nutrition, les représentants des parents d’élèves, les représentants des équipes municipales ainsi que la maire-adjointe chargée de la restauration municipale, Elisabeth Phlippoteau, puis validés en commission intercommunale. Des menus que vous pouvez dès à présent consulter sur le site Internet de la ville ainsi que sur notre page Facebook chaque jeudi.

Des pauses méridiennes animées

Saviez-vous que des animations nutritionnelles sont réalisées par la diététicienne du SIRMC tout au long de l’année scolaire ? Sur les 122 réalisées en 2016 citons « la pomme et les 5 sens » (les enfants ont découvert les variétés de pommes à travers leurs couleurs, leurs textures et leurs saveurs), « les quatre saveurs » (dégustation d’aliments sucrés, salés, acides et amers), « À la découverte du chocolat » (histoire du chocolat et dégustation de différentes variétés) ou bien encore « L’agriculture biologique » (définition et notions de base sur la culture et l’élevage biologique).

Des denrées de qualité

L’agriculture biologique, parlons-en ! Les produits BIO passent de 8,5 % à 14 % pour atteindre 20 % en 2018. À noter que les approvisionnements sont réalisés dans une zone géographique la plus proche possible du SIRMC et que la présence de denrées labellisées (Agriculture Biologique, Label Rouge, Appellation d’Origine Protégée, Appellation d’Origine Contrôlée, Identification Géographique Protégée) est en augmentation constante.

Des contrôles réguliers

Aux « 4 Fourchettes » l’on veille au grain. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne plaisante pas avec l’hygiène. Le plan de maîtrise sanitaire totalise 9 audits hygiène internes, 1 par les Services Vétérinaires, 4 sur les secteurs de production et logistique et, enfin, 4 sur les livraisons. Les résultats des 36 analyses d’échantillons alimentaires et des 7 analyses de surface réalisées en 2016 sont conformes à 100 %.

En outre 61 visites portant sur l’hygiène et le suivi qualité des repas (rôle de conseil) ont été réalisées dans les offices des restaurants scolaires des 3 villes dont 35 sur la commune de Massy. Alors bon appétit !

Avoir 3-11 ans à Massy

Quel est l’emploi du temps en maternelle ou en élémentaire ? Quelles sont les dates des vacances scolaires en zone C ? Quid du ramassage scolaire ? Et comment s’inscrire en accueil de loisirs ? Toutes les réponses à vos questions sont dans notre guide d’une année scolaire à télécharger sur le site Internet de la ville.