GRATUITÉ, DÉVELOPPEMENT DE NOUVELLES COLLECTIONS ET DÉPLOIEMENT DE RESSOURCES NUMÉRIQUES NOVATRICES, LES MÉDIATHÈQUES DE MASSY FONT LEUR MUE !

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur Hélène (Oudoux) et Jean (Cocteau) ! Oubliez les formules d’abonnement variables selon le lieu de résidence, l’âge, le statut des usagers et la nature des documents empruntés ! Mot d’ordre ?
« Gratuité ! »

Lire la suite

Depuis le 1er décembre plus besoin de payer un abonnement à l’année pour emprunter des CD ou des DVD. Pour le directeur du réseau des médiathèques, Pierre Andricq, cette décision devrait « permettre de redonner un nouveau souffle à la politique de développement de lecture publique non seulement à Massy mais aussi au-delà ». Réjouissez-vous, l’accès aux ressources documentaires, quelles qu’elles soient, est désormais gratuit !

GRATUITÉ, DÉVELOPPEMENT DE NOUVELLES COLLECTIONS ET DÉPLOIEMENT DE RESSOURCES NUMÉRIQUES NOVATRICES, LES MÉDIATHÈQUES DE MASSY FONT LEUR MUE !

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur Hélène (Oudoux) et Jean (Cocteau) ! Oubliez les formules d’abonnement variables selon le lieu de résidence, l’âge, le statut des usagers et la nature des documents empruntés ! Mot d’ordre ?
« Gratuité ! »

Lire la suite

Depuis le 1er décembre plus besoin de payer un abonnement à l’année pour emprunter des CD ou des DVD. Pour le directeur du réseau des médiathèques, Pierre Andricq, cette décision devrait « permettre de redonner un nouveau souffle à la politique de développement de lecture publique non seulement à Massy mais aussi au-delà ». Réjouissez-vous, l’accès aux ressources documentaires, quelles qu’elles soient, est désormais gratuit !

C’est après tout le nerf de la guerre.
Pour citer la responsable du Service de développement des collections matérielles et numériques, Christine Baccarin, « les collections matérielles mises à disposition du public se composent de 175 141 documents répartis entre les deux médiathèques. »

Voilà qui s’appelle avoir l’embarras du choix !

Lire la suite

Le contraire eut été étonnant ! Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que « le terme de médiathèque correspond à une période de l’histoire moderne des bibliothèques françaises », comme on peut le lire sur le site Internet de l’École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (ENSSIB), et désigne une bibliothèque donnant accès à une pluralité de supports qu’il s’agisse de livres, de CD, de DVD et pourquoi pas de jeux vidéo...

Les livres sont répartis en huit pôles. Citons « Arts, Musique & Cinéma », « Langues & Littératures » ou « BD, Mangas & Ados »…

Lire la suite

Si les Œuvres Complètes de Tacite ont toujours droit de cité chez Hélène et Jean , - « Il y aura des vices tant qu’il y aura des hommes », n’est-ce pas ? - elles y côtoient le Dark Knight Returns (1986) de l’Américain Frank Miller (1986), le 20th Century Boys (1999) du Japonais Naoki Urasawa ou le The Wicked + The Divine (2014) du Britannique Kieron Gillen. Excusez du peu ! Une collection qui ne cesse de grandir au fil des mois comme le souligne Christine Baccarin grâce à des achats sur lesquels vous avez votre mot à dire comme nous le rappelle Sandrine Schneider - Directrice adjointe et responsable du Service Public - pour qui « une grande partie du temps d’un médiathécaire est consacré à l’accueil du public dont nous prenons en compte les suggestions ».

C’est après tout le nerf de la guerre.
Pour citer la responsable du Service de développement des collections matérielles et numériques, Christine Baccarin, « les collections matérielles mises à disposition du public se composent de 175 141 documents répartis entre les deux médiathèques. »

Voilà qui s’appelle avoir l’embarras du choix !

Lire la suite

Le contraire eut été étonnant ! Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que « le terme de médiathèque correspond à une période de l’histoire moderne des bibliothèques françaises », comme on peut le lire sur le site Internet de l’École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (ENSSIB), et désigne une bibliothèque donnant accès à une pluralité de supports qu’il s’agisse de livres, de CD, de DVD et pourquoi pas de jeux vidéo...

Les livres sont répartis en huit pôles. Citons « Arts, Musique & Cinéma », « Langues & Littératures » ou « BD, Mangas & Ados »…

Lire la suite

Si les Œuvres Complètes de Tacite ont toujours droit de cité chez Hélène et Jean , - « Il y aura des vices tant qu’il y aura des hommes », n’est-ce pas ? - elles y côtoient le Dark Knight Returns (1986) de l’Américain Frank Miller (1986), le 20th Century Boys (1999) du Japonais Naoki Urasawa ou le The Wicked + The Divine (2014) du Britannique Kieron Gillen. Excusez du peu ! Une collection qui ne cesse de grandir au fil des mois comme le souligne Christine Baccarin grâce à des achats sur lesquels vous avez votre mot à dire comme nous le rappelle Sandrine Schneider - Directrice adjointe et responsable du Service Public - pour qui « une grande partie du temps d’un médiathécaire est consacré à l’accueil du public dont nous prenons en compte les suggestions ».

« Nous essayons d’être novateurs », nous confie Christine Baccarin, au moment d’évoquer la création d’une collection d’environ 400 jeux vidéo. Les loisirs vidéo ludiques auraient-ils leur place en médiathèque ?

Lire la suite

Pour Pierre Andricq, « le jeu vidéo est un produit culturel qui a toute sa place en médiathèque ! » Le Smithsonian a bien consacré une exposition en 2012 à ce produit culturel consultable sur place ou en prêt, « porteur d’éléments pédagogiques et pourvoyeur de lien social » comme l’ont illustré les tournois organisés au mois d’octobre dans nos médiathèques. L’occasion aussi de « toucher un nouveau public » - selon la responsable du Service actions culturelles, animation & partenariats, Solen Coléou - via une offre novatrice.

« Nous essayons d’être novateurs », nous confie Christine Baccarin, au moment d’évoquer la création d’une collection d’environ 400 jeux vidéo. Les loisirs vidéo ludiques auraient-ils leur place en médiathèque ?

Lire la suite

Pour Pierre Andricq, « le jeu vidéo est un produit culturel qui a toute sa place en médiathèque ! » Le Smithsonian a bien consacré une exposition en 2012 à ce produit culturel consultable sur place ou en prêt, « porteur d’éléments pédagogiques et pourvoyeur de lien social » comme l’ont illustré les tournois organisés au mois d’octobre dans nos médiathèques. L’occasion aussi de « toucher un nouveau public » - selon la responsable du Service actions culturelles, animation & partenariats, Solen Coléou - via une offre novatrice.

Prenez les périodiques ! Hélène et Jean ont souscrit environ 300 abonnements au format papier. Le bouquet numérique, lui, propose plus de 1 000 revues en libre accès ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Et pour ce qui est des autres ressources numériques ? C’est la question que nous avons posée au responsable du Système d’Information, Franck Marie.

Lire la suite

« Citons de la VOD ou Vidéo à la Demande avec plus de 4 000 œuvres de fiction et des œuvres documentaires, des e-books ou livres numériques par milliers, des modules de formation en ligne… » Et si le site Internet n’était ni plus ni moins qu’une troisième médiathèque accessible de chez-soi 7 jours / 7 et 24 heures / 24 ? Une évidence qui suppose pour Pierre Andricq et ses équipes « d’accepter qu’un usager puisse rester un usager virtuel même s’il habite à Massy » en se connectant à ce site Internet entièrement repensé en début d’année, comme nous le rappelle Anne-Laure Bonsergent. Ne le considérez pas uniquement comme une vitrine des médiathèques consultable depuis votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette ! Vous passeriez à côté de tout ce qu’il est à même de vous offrir ! « Si les médiathécaires sont des moteurs de recherche avec un cœur » - n’est-ce pas Anne-Laure -, le moteur de recherche du site Internet des médiathèques, lui, est tout aussi performant et vous offre en plus de la localisation de telle ou telle œuvre un résumé de celle-ci ou la possibilité de consulter les archives de l’INA soit 70 ans de télévision. Que demander de plus ? « Connectez-vous au site Internet pour bénéficier de services personnalisés. » Lesquels ? Prolonger la durée de prêt d’une œuvre de quinze jours, faire le point sur vos réservations, apporter des contributions en laissant votre avis sur les documents empruntés, créer un panier des ouvrages que vous souhaitez consulter dans un futur plus ou moins proche… ou vous inscrire en ligne à l’une des nombreuses animations proposées par Hélène & Jean.

Prenez les périodiques ! Hélène et Jean ont souscrit environ 300 abonnements au format papier. Le bouquet numérique, lui, propose plus de 1 000 revues en libre accès ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Et pour ce qui est des autres ressources numériques ? C’est la question que nous avons posée au responsable du Système d’Information, Franck Marie.

Lire la suite

« Citons de la VOD ou Vidéo à la Demande avec plus de 4 000 œuvres de fiction et des œuvres documentaires, des e-books ou livres numériques par milliers, des modules de formation en ligne… » Et si le site Internet n’était ni plus ni moins qu’une troisième médiathèque accessible de chez-soi 7 jours / 7 et 24 heures / 24 ? Une évidence qui suppose pour Pierre Andricq et ses équipes « d’accepter qu’un usager puisse rester un usager virtuel même s’il habite à Massy » en se connectant à ce site Internet entièrement repensé en début d’année, comme nous le rappelle Anne-Laure Bonsergent. Ne le considérez pas uniquement comme une vitrine des médiathèques consultable depuis votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette ! Vous passeriez à côté de tout ce qu’il est à même de vous offrir ! « Si les médiathécaires sont des moteurs de recherche avec un cœur » - n’est-ce pas Anne-Laure -, le moteur de recherche du site Internet des médiathèques, lui, est tout aussi performant et vous offre en plus de la localisation de telle ou telle œuvre un résumé de celle-ci ou la possibilité de consulter les archives de l’INA soit 70 ans de télévision. Que demander de plus ? « Connectez-vous au site Internet pour bénéficier de services personnalisés. » Lesquels ? Prolonger la durée de prêt d’une œuvre de quinze jours, faire le point sur vos réservations, apporter des contributions en laissant votre avis sur les documents empruntés, créer un panier des ouvrages que vous souhaitez consulter dans un futur plus ou moins proche… ou vous inscrire en ligne à l’une des nombreuses animations proposées par Hélène & Jean.

Hélène et Jean déploient tout au long de l’année une offre culturelle dense et variée. Découvrez des thèmes ou des artistes en compagnie des bibliothécaires à l’occasion d’un Café Culturel et leurs lectures lors d’un Café-Croissant, profitez d’un Instant Musical pour vous laisser bercer par les élèves et professeurs du conservatoire de Massy.

Lire la suite

Des animations régulières au même titre que Dis bébé, qu’entends-tu ? Signe-moi une histoire ou bien encore la Puce à l’oreille dont l’objectif est de favoriser l’éveil des plus petits. Eh oui, Hélène et Jean cultivent leurs liens avec l’Orchestre, l’Opéra, le Conservatoire ou Paul B. Ces rendez-vous, les Massicois ne les rateraient pour rien au monde d’autant plus qu'il ne s’agit plus seulement de venir écouter mais d’apprendre à faire via toutes sortes d’ateliers. Sans oublier les expositions, conférences, concerts ou ateliers thématiques proposés par Hélène & Jean comme détaillés en pages 26-27 de votre « M ». Résultat ? On ne s’y ennuie jamais.

Hélène et Jean déploient tout au long de l’année une offre culturelle dense et variée. Découvrez des thèmes ou des artistes en compagnie des bibliothécaires à l’occasion d’un Café Culturel et leurs lectures lors d’un Café-Croissant, profitez d’un Instant Musical pour vous laisser bercer par les élèves et professeurs du conservatoire de Massy.

Lire la suite

Des animations régulières au même titre que Dis bébé, qu’entends-tu ? Signe-moi une histoire ou bien encore la Puce à l’oreille dont l’objectif est de favoriser l’éveil des plus petits. Eh oui, Hélène et Jean cultivent leurs liens avec l’Orchestre, l’Opéra, le Conservatoire ou Paul B. Ces rendez-vous, les Massicois ne les rateraient pour rien au monde d’autant plus qu'il ne s’agit plus seulement de venir écouter mais d’apprendre à faire via toutes sortes d’ateliers. Sans oublier les expositions, conférences, concerts ou ateliers thématiques proposés par Hélène & Jean comme détaillés en pages 26-27 de votre « M ». Résultat ? On ne s’y ennuie jamais.

Posons la question à Mathilde Servet de la Bibliothèque nationale de France.

Lire la suite

« Le troisième lieu, notion forgée au début des années 1980 par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride, se distingue du premier lieu, sphère du foyer, et du deuxième lieu, domaine du travail. Il s’entend comme volet complémentaire, dédié à la vie sociale de la communauté, et se rapporte à des espaces où les individus peuvent se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle. » Une maison pour tous dans laquelle « les médiathécaires deviendraient des médiateurs culturels » pour citer Pierre Andricq. Qu'est-ce que la médiation culturelle ? Cette dernière peut être définie comme l’ensemble des dispositifs mis en place pour tenter de rendre la culture, la connaissance et les œuvres réellement accessibles aux usagers… et sur ce point, vous pouvez compter sur Hélène et Jean que l’on vous invite à retrouver sur les réseaux sociaux qu’il s’agisse de Facebook, Instagram ou Twitter.

Posons la question à Mathilde Servet de la Bibliothèque nationale de France.

Lire la suite

« Le troisième lieu, notion forgée au début des années 1980 par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride, se distingue du premier lieu, sphère du foyer, et du deuxième lieu, domaine du travail. Il s’entend comme volet complémentaire, dédié à la vie sociale de la communauté, et se rapporte à des espaces où les individus peuvent se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle. » Une maison pour tous dans laquelle « les médiathécaires deviendraient des médiateurs culturels » pour citer Pierre Andricq. Qu'est-ce que la médiation culturelle ? Cette dernière peut être définie comme l’ensemble des dispositifs mis en place pour tenter de rendre la culture, la connaissance et les œuvres réellement accessibles aux usagers… et sur ce point, vous pouvez compter sur Hélène et Jean que l’on vous invite à retrouver sur les réseaux sociaux qu’il s’agisse de Facebook, Instagram ou Twitter.